Chênes de Jussy

Quand elle ne suit pas un cours d’eau ou une chaine de montagnes une frontière est une chose imperceptible, abstraite, toute symbolique. Mais il est possible d’en deviner le franchissement par certains détails dans le paysage: affiches, signalétique routière, urbanisme, architecture, etc.
photoDans le Chablais le franchissement de la frontière Franco-Suisse, aux environs de Genève,  s’observe aussi par l’évolution du patrimoine arboré.
Le contraste est frappant concernant les vieux chênes. Sans même parler « arbres remarquables », côté français il est parfois bien difficile de dénicher de gros arbres, disons au delà de 4 m de circonférence ;  alors que côté Suisse le canton de Genève possède plus de 200 chênes aux dimensions remarquables, presque 1arbre/km² ! Le paysage est tout autre, vous imaginez bien.
Si l’on se réfère à l’inventaire officiel de la ville (voir ici) le Canton possède 170 chênes de plus de 5m de circonférence, et 28 de plus de 6 m! (pour 282km² c’est plutôt pas mal)

Mon premier contact avec les vieux chênes genevois a eu lieu dans la commune de Jussy.
Non loin du Château du Crest, à un peu plus d’1km de la frontière, se trouve un groupe d’une 10aine de Chênes pédonculés. L’ensemble n’est pas tout  à fait homogène, ces arbres n’ayant ni les mêmes dimensions, ni les mêmes personnalités.

photo

photo

A)
Le premier est plutôt discret, car situé en lisière. Il affiche tout de même 5,33 m de circonférence pour une hauteur avoisinant les 20m.

photo

B)C)D)E)
Les quatre suivants forment un ensemble allant crescendo jusqu’à ~23 m de haut. Si j’étais taquin je les comparerais volontiers aux Daltons. mais je ne suis jamais taquin avec les arbres (qui auraient tôt fait de m’envoyer une branche sur le coin de la tête).
Circonférences: 3,72 – ~5,25 – ~6,40 – 4,46 m. Concernant le plus imposant des quatre j’insiste sur le « environ » tant l’excès de lierre rend la mesure difficile.
La base du dernier arbre, exempte de lierre, laisse admirer la superbe texture de l’écorce… (photo)

F)G) Les deux Chênes suivants n’accrochent pas vraiment le regard. Le premier est en piteux état (c: 4,50m), pour ne pas dire sec. Quant au deuxième je n’ai pu le mesurer (certainement autour de 4,50 lui aussi), la faute au lierre, mais pas uniquement. Soyons fair-play, ce coup-ci l’empêcheuse de mesurer en rond était une magnifique aubépine (Crataegus laevigata) couverte de fleurs… et d’épines acérées.

photo

H)
Ce chêne se distingue des autres par sa faible hauteur et son port plutôt étalé
(h: ? / c: 4,09m).

 

I) Cet arbre est, je trouve, le plus beau du groupe. Hauteur: ~21/23m / circonférence: 5,49m.

photo

photoJ)K) Les deux derniers, de hauteurs et de ports similaires, font penser à un avant/après, ou encore avec feuilles/sans feuilles; Le premier affiche 4,55 m de tour de taille. Le deuxième, aux branches nues (ce qui ne manque pas de beauté), couvert de Lierre, étant clairement sénéscent. Le doyen du groupe, avec ses 6,22 m de circonférence termine tranquillement sa vie dans la campagne Suisse…

L) En bord de champ, le long de la route de la gara, se trouvent trois autres chênes plus discrets (circ: ~4,82 – ~4,53 – 3,88 m)…
m) La présence d’une poignée de chênes fraichement plantés indique une volonté de préserver ce patrimoine arboré pastoral. Démarche que je serais heureux de rencontrer plus souvent côté français…

Le tableau ne serait pas complet si j’omettais les quelques arbres intéressants dans les proches environs. À quelques centaines de mètres de là, au croisement de la route de la gara et de la route du Château du Crest quelques chênes méritent le coup d’oeil (hauteurs: ? / circonférences: 4,48 – 4,40 – ~4,28 – ~4,03 – 3,93 – ~3,90 – 3,47 m).

Enfin à 500m au nord-est de notre groupe, le long de la route des Beillans, trône un beau chêne.

Ses dimensions> hauteur: env. 20/22 m  –  circonférence: 4,90m

J’aurais aimé connaître l’histoire de ces arbres, mais mes investigations de ce côté sont restées vaines.

photo


Localisation: cliquez ici
Accès: facile > à ~1km à l’ouest de Jussy, au rond point, prendre route de la Gara (1er ensemble d’arbres au carrefour). En continuant sur cette même route où en empruntant la route du Château du Crest vous tomberez sur un parking juste en face du groupe de Chênes Champêtres. Enfin le dernier arbre est visible en bord de route des Beillans à quelques centaines de mètres de là. …

du côté de Samoëns

Ce week-end je me suis rendu aux 5è journées botaniques de Samoëns.
Je comptais en profiter pour prendre quelques clichés du tilleul de Sixt (à quelques kilomètres de là) et surtout du « gros tilleul » de Samoëns(photo) (un arbre âgé, selon les sources, de 575 à 653 ans!). Mais la journée était mal choisie pour une séance photos: trop de gens, trop de voitures. Quant au tilleul de Sixt: impossible à approcher pour cause de travaux dans le bâtiment contigu…

J’ai cependant découvert deux arbres remarquables sur le trajet Thonon-Samoëns:
Un très beau chêne à st-Jeoire (4,58 m de circ) et un châtaignier massif du côté d’Armoy. Je n’ai pas pu mesurer ce dernier (terrain privé, barbelés) mais je pense qu’il doit faire entre 7,50 et 8 mètres de circonférence!

/wp-content/gallery/a-images-pour-les-articles-vignettes/arbresducotedesamoens-vignette-1.jpg/wp-content/gallery/a-images-pour-les-articles-vignettes/arbresducotedesamoens-vignette-2.jpg