amélanchier

Enfin je l’ai trouvé mon ovalis!
/wp-content/gallery/a-images-pour-les-articles-vignettes/berlette.jpg

En fait c’est pas très difficile de se procurer de l’Amélanchier, pour peu qu’on ne soit pas très regardant sur l’origine. Vous trouverez facilement les variétés nord-américaines comme l’Amélanchier du Canada, mais pour ce qui est de l’unique espèce européenne, l’Amélanchier ovalis, c’est une autre affaire!*
Mon micro-jardin botanique, plutôt pauvre en ligneux (arbres & arbustes. Question de place), s’enrichit donc d’une nouvelle espèce collector.
Triple lutz de joie devant le facteur perplexe (pour ne pas dire effrayé)…

Il est un peu chétif je vous l’accorde (l’arbuste pas le facteur), mais à terme il sera magnifique (voir ici). Par ailleurs, cerise amélanche sur le gâteau, ses fruits sont comestibles.
Mes tartines trépignent d’impatience.

* Le problème ne se limite d’ailleurs pas qu’à cet arbuste: Pépinières et jardineries sont saturées d’espèces « importées » alors que pour le même genre de plante il existe souvent des espèces autochtones qui elles sont introuvables. Remarquez, quand il s’agit de « jardinage » on est pas à une absurdité près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *